Brosse en poils de sanglier : 7 choses à savoir !

Brosse en poils de sanglier

La brosse en poils de sanglier, appelée également brosse en soie animale, apparait comme étant l’accessoire incontournable pour une routine capillaire parfaite. Pourquoi ? Est-ce une lubie ou cette brosse a une réelle utilité ? On vous dit tout sur le sujet : des avantages aux arnaques !

1. Un must have pour la beauté des cheveux

Grâce à leur teneur en kératine, comme nos cheveux, les poils de sangliers sont connus pour être respectueux de la nature de nos cheveux. Se brosser les cheveux avec ce type de brosse permet d’éviter au maximum l’électricité statique, mais aussi de bien répartir le sébum depuis les racines jusqu’aux pointes.

Une utilisation régulière (tous les jours sur cheveux secs) aura donc plusieurs avantages :

  • Les cheveux sont nourris, brillants et moins cassants.
  • L’effet racines grasses, pointes sèches est évité.
  • Cela permet d’espacer les shampoings…
  • … Et de stimuler la micro circulation du cuir chevelu (un bon point pour la pousse des cheveux !).

2. À chacun sa brosse

La brosse en poils de sanglier convient bien aux personnes ayant les cheveux raides, fins ou ondulés.

Brosse à poils de sanglier cheveux crépus

Par contre les personnes ayant les cheveux épais, très bouclés, voire crépus, devraient plutôt s’orienter vers une brosse mixant poils de sanglier et nylons ou une brosse à picots en bois voire pas de brosse du tout, histoire d’éviter l’effet « crinière de lion ».

3. Pour vous aussi Messieurs !

brosse à barbe en poils de sanglier

La brosse en poils de sanglier est aussi un incontournable pour le soin de la barbe (les ventes ont d’ailleurs dû s’envoler ces dernières années !). De nombreux kits ou box pour barbus proposent une brosse à barbe en poils de sanglier. Celle-ci permet de brosser et lisser le tout, de stimuler la pousse du poil et de faire un petit gommage au passage.

4. Brosse en « poils de sanglier » : Attention arnaque !

Ca va être la minute déception : le marché de la brosse en poils de sangliers pullule d’arnaques ! Nos amis les sangliers ont souvent plus de poils synthétiques que naturels même si la mention « poils de sanglier » est clairement affichée. Du coup, alors qu’on pense prendre soin de ses cheveux, on est en fait entre de les flinguer. Voici donc comment démêler le « vrai sanglier » du « faux sanglier » :

  • L’aspect des poils : selon les brosses, on peut voir l’arnaque à l’œil nu ! Si votre brosse a les poils très serrés entre eux, plutôt foncés et très rigides, il y a de fortes chances pour que cela ne soit pas du sanglier. Les poils naturels de sanglier, quant à eux, sont plus longs, moins rigides et généralement plus clairs. Là où cela se complique, c’est quand il y a un mix sur la même brosse entre poils synthétiques et naturels et que ces derniers se sont fait une petite coloration… noire. Dans ce cas-là, il n’est pas forcément évidemment de distinguer les deux.
  • Appliquer la méthode « warrior » du briquet qui consiste à bruler quelques poils de sa brosse afin de voir si ça sent plutôt le plastique ou le barbecue ! (Éviter de la faire en magasin !)
  • Le prix : une brosse 100 % poils de sanglier est cher et se paye au moins 20 euros voire beaucoup plus. Les prix peuvent grimper en effet selon la provenance des poils et si votre brosse est en bois.

5. Quatre marques sur lesquelles on peut miser

Donc si comme moi, vous pensiez faire une bonne affaire en achetant une brosse en poils de sanglier pas cher à Carrefour, Monop’ ou encore Séphora, il y a fort à parier que votre sanglier soit en plastique !

Pour être sur de votre coup lors de votre prochain achat, voici une poignée de marques fiables vendant des brosses en poils 100 % sangliers :

6. Le sanglier, ça s’entretient !

Les vraies brosses en poils de sanglier sont des objets durables. Peut-être avez-vous toujours la brosse de votre mère voire grand-mère ? Si vous voulez que la vôtre traverse également les années voire les siècles, il faut l’entretenir, c’est-à-dire la laver régulièrement et pas n’importe comment.

Voici quelques consignes de nettoyage :

  • Retirer les cheveux, bouloches et autres résidus de votre brosse après chaque brossage histoire de ne pas vous les recoller dans les cheveux la fois d’après. Pour cela, vous pouvez soit utiliser une autre brosse ou un peigne, sinon ce petit râteau qui est vraiment pratique !
  • Laver au moins une fois par semaine votre brosse avec de l’eau savonneuse (savon, shampoing ou sinon bicarbonate) et une autre brosse/peigne (ou le râteau) pour frotter. Attention à ne pas la laisser tremper si elle est en bois, car cela peut vraiment l’abimer à terme.
  • Essuyez-là délicatement avec une serviette et laissez-là sécher à l’air libre, les poils vers le bas.
  • Si votre manche de brosse est en bois, n’hésitez pas à l’huiler quelquefois pour le nourrir et le préserver.

Pour une démonstration d’un nettoyage de brosse, vous pouvez regarder la vidéo ci-dessous publiée par Pauline sur le blog Les Cheveux de Mini (site offline).

7. Des alternatives végétales, il y a

Pour les personnes souhaitant utiliser des alternatives plus éthiques et sans matière animale, vous pouvez vous tourner vers les brosses en soie végétale à base par exemple de fibre de sisal (fibre extraite de l’agave) ou bambou. Ces brosses coiffent en douceur et conviennent plutôt aux cheveux très fins ou aux cheveux d’enfants. Elles n’ont par contre pas la même tenue et se déforment plus facilement que les brosses en poils de sangliers.

brosse en soie végétale

Vous pouvez trouver sur notre site de nombreux articles concernant le soin des cheveux. L’idéal est de vous inscrire à notre newsletter et nous suivre sur Facebook, Twitter,… pour être informé des nouveaux articles sur le sujet.

À propos de l’auteur

Julia

Auteur sur A Un Cheveu