Shampoing clarifiant : Tout savoir ! Fait maison, bio ou de grande surface ?

Par Lucie / 12 janvier 2019
Shampoing clarifiant - A Un Cheveu

Imaginez-vous rentrer de soirée et vous coucher sans vous démaquiller. Avouez que vous l’avez déjà fait à plusieurs reprises en sachant que c’est une hérésie totale pour la peau et en jurant de ne jamais recommencer. Et bien, sachez que si vous n’avez jamais utilisé de shampoing clarifiant, c’est un peu comme si vous vous couchiez tous les soirs sans jamais vous démaquiller… Pas de panique ! il est encore temps de vous rattraper.

Mais avant de sauter sur le premier flacon venu, « A Un Cheveu » vous explique tous les secrets de ce shampoing détox qui remet les compteurs à zéro.

Le shampoing clarifiant : qu’est-ce que c’est ?

La liste des résidus déposés sur vos cheveux au cours de leur existence est assez impressionnante, pour ne pas dire effrayante :

  • Le shampoing : À base de silicone il laisse une fine pellicule imperméable sur le cheveu. Même à base de produits bio il dépose une légère couche issue des extraits de plantes utilisés ;
  • Les soins type huile, crème leave-in : Ces corps gras qui enveloppent vos cheveux laissent des résidus qui s’accumulent en couches même après les shampoings ;
  • Les produits chimiques : laque, gel, coloration, etc. : inutile de préciser que l’aspect de vos cheveux se retrouve transformé après usage de ces produits à répétition ;
  • La pollution : il va sans dire que vivre dans un environnement pollué affecte votre peau et vos cheveux par les fines particules qui bouchent les pores et laissent des dépôts au quotidien. Du coup, même les adeptes du No-Poo ou du co-wash ne sont pas en reste, car ils sont exposés à ces agressions extérieures et les éliminent moins fréquemment ;
  • La piscine : si vous êtes adepte de natation, vous savez probablement déjà que le chlore est l’ennemi juré de votre chevelure. C’est le produit chimique par excellence qui abîme et terni peu à peu le cheveu.

Tous ces résidus s’accumulent jour après jour, soin après soin, autour de votre fibre capillaire et rendent le cheveu fade à long terme. En réalité, ils le rendent tout simplement hermétique à l’application de nouveaux produits ou traitement.

Le shampoing clarifiant offre donc la solution pour faire table rase et offrir un nouveau départ à vos cheveux sur une base saine et réellement propre.

Le shampoing clarifiant : comment ça marche ?

Le shampoing clarifiant standard que l’on trouve dans le commerce est un shampoing neutre sans silicone à base de peroxyde d’hydrogène et de sulfates (savon).

Il s’utilise comme un shampoing normal, mais son action sur le cuir chevelu est intrinsèquement différente.

Le shampoing clarifiant s’attèle à « décrasser » le cheveu de la racine vers la pointe et ouvrir peu à peu les écailles de la fibre capillaire pour le purifier en profondeur. Le cheveu est alors entièrement mis à nu et débarrassé de tous les résidus invisibles qui l’ont recouvert avec le temps.

Il s’agit donc bien d’un produit « décapant ». Le mot peut en effrayer plus d’une, mais il n’est pas à prendre littéralement au pied de la lettre. Ce nettoyage en profondeur est ultra bénéfique pour assainir vos cheveux.

En revanche, il est possible que votre crinière en ressorte asséchée, voire carrément rêche, c’est donc le meilleur moment pour appliquer un soin ou shampoing ultra hydratant, car votre cheveu ne sera jamais aussi réceptif !

Shampoing clarifiant bio et fait maison - A Un Cheveu

Le shampoing clarifiant : Pour qui ?

L’avantage du shampoing clarifiant c’est qu’il convient et doit être utilisé par tous les types de cheveux ! À moins de se laver les cheveux à l’eau minérale et au savon noir et de vivre dans un écosystème protégé à 3000m d’altitude, tout le monde peut bénéficier des bienfaits du shampoing clarifiant de temps à autre. La fréquence d’utilisation en revanche variera en fonction de votre type de cheveu.

Cheveux bouclés, frisés et crépus

C’est le principal cœur de cible du produit. Les crinières bouclées, frisées et crépues ont souvent besoin d’être disciplinées et entretenues avec huiles, crèmes, etc.. Sans compter les soins défrisants très agressifs. Ce type de chevelure aura donc besoin de cure détox à intervalle plus régulier c’est-à-dire 1 à 2 fois par mois maximum. C’est le genre de traitement utile lors de la phase de « transition » c’est-à-dire lorsque les cheveux frisés commencent à repousser créant alors une démarcation franche avec les pointes défrisées. Le shampoing clarifiant est donc idéal avant de réitérer un nouveau soin lissant sur les repousses.

Cheveux colorés

Du fait de sa teneur en peroxyde d’hydrogène, le shampoing clarifiant peut modifier les reflets de votre coloration. Attendez donc quelques mois pour ne pas faire dégorger la couleur. En revanche, n’hésitez pas à demander à votre coiffeur s’il compte vous appliquer un produit clarifiant avant de vous colorer les cheveux, car si ce n’est pas le cas, vous pourrez le faire en amont pour un résultat optimal.

Cheveux gras

Là encore le shampoing clarifiant peut faire des miracles. Si votre cuir chevelu à tendance à vite regraisser, cela signifie que vous produisez beaucoup de sébum. Cette substance a pour vocation de protéger la peau et le cheveu, mais peut vite donner un aspect sale notamment si le cuir chevelu n’est pas régulièrement entretenu. Le shampoing clarifiant aura ici un effet « purifiant », car il va désincruster les pores et assainir le cuir chevelu pour permettre une repousse dans les meilleures conditions. Vous pouvez alors faire un shampoing clarifiant 3 à 4 fois par an.

Cheveux fragilisés et secs

Il faudra dans ce cas être un peu plus vigilant. Le shampoing clarifiant ayant tendance a assécher le cheveu, il peut avoir un effet catastrophique à long terme si utilisé à répétition sur des cheveux secs et fins. En effet, si en plus les pointes sont abimées voire fourchues, les écailles du cheveu sont déjà ouvertes et aucun produit ne pourra le récupérer. L’utilisation d’un shampoing clarifiant pourra cependant valoir le coup juste avant une coupe de cheveux pour offrir un nouveau départ. Mais là aussi il faudra être vigilant et limiter les shampoings à 2 fois par an, essentiellement suivi d’un soin hydratant.

Shampoing clarifiant pré-lissage

Comme il permet au cheveu d’être plus réceptif à l’application de soins futurs, le shampoing clarifiant constitue la préparation idéale aux techniques de lissage telles que lissages brésiliens, lissages coréens ou lissage japonais. En ouvrant la fibre capillaire, la kératine du lissage brésilien est assimilée en profondeur et permet donc des résultats très longue durée. Pensez à demander à votre coiffeur si celui-ci compte utiliser un soin clarifiant sinon n’hésitez pas à le faire en amont.

Shampoing clarifiant en grande surface - A Un Cheveu

Quel shampoing clarifiant choisir ?

Les shampoings clarifiants usuels peuvent se trouver dans le commerce sous forme de shampoings neutres ou alors sous le nom de shampoings clarifiants. En fonction de votre budget, nous vous recommandons les produits suivants :

En grandes surfaces

Les shampoings clarifiants disponibles en grandes surfaces sont en général des shampoings qui se revendiquent « purifiants » ou « clarifiants» sans silicone :

Pantene Pro V purifiant

En Pharmacie

La marque Phyto, spécialiste du cheveu, propose un shampoing clarifiant aux avis très populaires et positifs sur les forums :

Phytoneutre Shampoing Détoxifiant 125ml

En magasin Bio

Les shampoings clarifiants Bio revendiquent des produits sans silicone, mais aussi sans sulfates :

Un exemple de soin hydratant à appliquer juste après votre shampoing clarifiant :

À la maison

Si vous êtes adepte du DIY et souhaitez éviter les sulfates, il est tout à fait possible de faire votre propre shampoing clarifiant grâce à cet ingrédient magique qu’est le bicarbonate de soude.

Une recette simple et efficace consistera à mélanger une cuillère à soupe de bicarbonate de soude avec de l’eau minérale pour créer une pâte à appliquer de la racine aux pointes. Laissez reposer 5min et rincez avec si possible du vinaigre de cidre pour refermer correctement les écailles. Un dernier jet à l’eau froide et voilà !

Pensez à nouveau à appliquer ensuite un shampoing hydratant ou un après-shampoing pour nourrir en profondeur et éviter l’effet pointes sèches.

Plusieurs blogs beauté proposent des recettes pour un shampoing clarifiant fait maison. Le blog Les cheveux d’Harleen propose une recette alternative au bicarbonate de soude avec de l’Argile. D’autres mentionnent les shampoings au Shikakai et même au Ghassoul !

La coach capillaire IAM - YUNIK propose une recette « exfoliante-clarifiante » faite maison un peu plus originale et plus douce notamment pour les cheveux crépus :

Quelle que soit la formulation de shampoing clarifiant que vous choisirez, c’est le produit qui ravivera vos cheveux ternes et vous permettra d’optimiser vos soins et traitements futurs. N’ayez pas peur de tenter l’expérience une fois tous les 3 mois avant de peut-être augmenter la fréquence en fonction de votre type de cheveux. Encore une fois pensez que vos cheveux aussi ont besoin de leur cure détox !


Vous pouvez trouver sur notre site de nombreux articles concernant le soin des cheveux. L’idéal est de vous inscrire à notre newsletter et nous suivre sur Facebook, Twitter,… pour être informé des nouveaux articles sur le sujet.

À propos de l’auteur

Lucie

Auteur sur A Un Cheveu

Laissez un commentaire :