Chute de cheveux après l’accouchement : comment limiter les dégâts ?

Par Julia / 20 janvier 2019
Chute de cheveux après accouchement - A Un Cheveu

Si la grossesse est synonyme de beaux cheveux, l’accouchement est une tout autre affaire capillairement parlant ! 50 % des femmes observent en effet  une chute de cheveux après leur accouchement. Leurs cheveux s’affinent de jour en jour et tombent par poignées, cela s’appelle l’alopécie post-partum.

Fort heureusement, cela n’est pas irréversible, la situation se résorbe toute seule surtout si vous anticipez la chute avant l’apparition dès les premiers symptômes. On vous explique dans cet article comment faire.

Mais pourquoi donc ?

Ces chutes de cheveux post accouchement sont dites « post partum ».

Elles sont souvent liées à un changement hormonal et s’expliquent par la diminution brutale des hormones œstrogènes qui avaient provoqué la pousse et vitalité des cheveux pendant la grossesse. Pour faire simple, pendant votre grossesse vous fabriquez, grâce aux hormones, davantage de cheveux qu’à l’accoutumée et leur durée de vie est prolongée de manière artificielle. C’est donc ce surplus que vous allez perdre après l’accouchement ou après la période d’allaitement.

À cela, s’ajoutent également le stress et la fatigue liés à l’arrivée du bébé, mais aussi des possibles carences en fer survenant souvent après l’accouchement.

À noter, que ces chutes de cheveux peuvent également avoir lieu suite à un avortement, une fausse couche ou après l’arrêt d’une pilule très dosée en œstrogènes.

Chute de cheveux chez une femme enceinte - A Un Cheveu

Quels sont les symptômes ?

Il s’agit d’une chute de cheveux intervenant généralement deux à quatre mois après l’accouchement ou plus tard en cas d’allaitement.

Vos cheveux qui étaient devenus beaux, épais et brillants tombent d’un seul coup et il est possible d’en perdre jusqu’à 20 et 30 % dans les cas les plus sévères.

L’intensité de la perte varie vraiment selon les femmes, certaines ne voient que quelques mèches tomber alors que pour d’autres c’est vraiment l’hécatombe.

Si vous accouchez au début du printemps ou de l’automne, des périodes propices aux chutes saisonnières, votre chute de cheveux pourra être d’autant plus accentuée comme l’explique le Dr Durosier, directeur médical des Laboratoires Dermatologiques Ducray. Cela est impressionnant, mais rassurez-vous cependant, la chute diminue au fur et à mesure surtout si vous agissez avant l’apparition des premiers symptômes.

Beaucoup se demandent combien de temps cela peut durer. Normalement, vous en avez pour 6 à 12 semaines au cours desquelles vos cheveux vont tomber par poignées lorsque vous les touchez, brossez ou lavez.

shampoing anti-chute pour femme

Comment soigner cette chute de cheveux après l'accouchement ?

Pour une chute modérée

La situation prend généralement 6 à 8 mois pour revenir à la normale.

Pour atténuer cette chute de cheveux, vous pouvez commencer à prendre des compléments alimentaires​ 2 à 3 mois avant votre accouchement.

Misez sur des produits contenant si possible du zinc, des acides animés, de la vitamine B6 et du magnésium si vous êtes fatiguées ou stressées. Votre médecin sera de bons conseils pour vous aider à choisir.

Pour les femmes souffrant d’alopécie androgénique, n’arrêtez pas votre traitement anti-chute pendant votre grossesse (sauf avis médical) et même si vos cheveux n’ont jamais été aussi beau !

Il est important pendant cette période (pré et post accouchement) de prendre soin de vos cheveux. Pour cela, voici quelques bonnes pratiques à mettre en place :

  • Misez sur une alimentation équilibrée et riche en vitamines ;
  • Utilisez des produits capillaires doux et limitez les shampoings (deux fois par semaine maximum) ;
  • Ne maltraitez pas vos cheveux avec des brossages musclés, des coiffures très serrées ou des traitements chimiques (coloration, lissage, etc.) ;
  • Massez-vous délicatement le cuir chevelu pour activer le micro circulation et donc la repousse.

Si vous êtes adeptes des traitements naturels, vous pouvez faire des bains d’huile avec de l’huile de ricin, réputée pour la pousse de cheveux.

Autre option sinon : vous pouvez faire des masques à base de poudres ayurvédiques comme le Bhringaraj (fortifiant), l’Alma (anti-chute) ou utiliser un mix de tout ça comme le propose la marque Khadi avec sa poudre de soin lavante.

Pour une chute durable et/ou sévère

Si votre perte de cheveux après l'accouchement est persistante et/ou sévère, rapprochez-vous de votre médecin, car il est possible que d’autres facteurs aient causé cette chute.

Celui-ci pourra tout d’abord vous prescrire un bilan sanguin pour détecter d’éventuelles carences ou troubles hormonaux.

Il sera également de bons conseils pour vous orienter vers un traitement local ciblé éventuellement à base de Minoxidil ou de biotine à prendre en plus des compléments alimentaires.

Par ailleurs, si vous souhaitez reprendre un contraceptif parlez-en à votre gynécologue, car certaines pilules entrainent des chutes de cheveux.


Vous pouvez trouver sur notre site de nombreux articles concernant le soin des cheveux. L’idéal est de vous inscrire à notre newsletter et nous suivre sur Facebook, Twitter,… pour être informé des nouveaux articles sur le sujet.

À propos de l’auteur

Julia

Auteur sur A Un Cheveu

Laissez un commentaire :


14 Partages
Partagez13
Enregistrer1
Tweetez
+1